19 avril 2012

Les funérailles de Luce

Je suis en train de dévaliser le rayon BD de la bibliothèque où je viens de m'inscrire. Et j'ai encore trouvé une perle :

Les funérailles de Luce

Les funérailles de Luce de Springer

Je vous ai parlé de cet auteur déjà, avec On me l'a enlevée. Cette fois-ci, il est seul maître à bord pour nous embarquer dans son univers. Et on plonge. Je vous mets la présentation de l'éditeur, que je trouve très bien tournée :

"Luce a six ans. C'est une petite fille tendre et débrouillarde qui passe de paisibles vacances à la campagne chez son Papi, garagiste à la retraite. Luce est une gamine tout à fait normale… mais Luce voit des choses que personne d’autre ne semble voir : elle croise, presque partout, une petite fille drapée dans un crêpe noir, accompagnée d’un homme nu. Tout autour d’elle, de son Papi, des amis de celui-ci, Luce voit rôder la Mort. Tout d’abord, elle ne s’en effraie pas, elle se contente de regarder passer l’étrange couple sans rien dire. Mais le vieux Simon décide de mettre fin à ses jours. Dès lors, Luce commence à s’interroger sur la mort… la sienne et celle des siens.On ne présente plus Benoît Springer. Auteur parmi les plus talentueux de sa génération, il nous offre ici un magnifique récit initiatique sur la découverte de la brièveté de l’existence par une toute petite fille. Ce sont les fils d’une histoire universelle que tisse ici, avec une infinie sensibilité, un Benoît Springer au sommet de son art ! "

Cette petite fille vit dans un monde de vieux, avec son grand-père. Ses voisins, ses amis sont tous à la fin de leur vie. Ils oscillent entre le désir d'en finir (à quoi bon rester si on est seul ?) et le plaisir de vivre encore des émotions qu'on croyait perdues. (en celà il me rappelle Les petits ruisseaux de Rabaté, dont j'ai adoré la BD et le film). Elle s'interroge sur la mort, normal pour une petite fille de cet âge, confrontée pour la première fois à cette réalité, et se rend compte de l'injustice de la chose. C'est un livre tout en sensibilité, il émane beaucoup de douceur, on vit avec eux, on s'y sent bien. Luce m'a fait penser à ma fille, de 6 ans également, qui s'est posée beaucoup de questions sur la mort les années passées, pour l'avoir vécu, et malheureusement, pas que avec des personnes âgées.

 

Cette BD est encore un coup de coeur, à lire sans modération.

Posté par tytaine à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les funérailles de Luce

Nouveau commentaire